Info

Droits d'auteur : La SACEM s’associe à Pianity

La SACEM s'associe à Pianity pour mettre en place une rémunération équitable sur les ventes de titres musicaux sous forme de NFT.


👾 Un NFT, c'est quoi ?

Un NFT est un actif numérique qui peut se présenter sous la forme d'art, de musique, d'éléments de jeu, de vidéos, etc. Ils sont achetés et vendus en ligne, fréquemment avec des cryptomonnaies, et ils sont généralement codés avec le même logiciel sous-jacent que de nombreuses cryptos.

Bien qu'ils existent depuis 2014, les NFT gagnent en notoriété maintenant parce qu'ils deviennent un moyen de plus en plus populaire d'acheter et de vendre des œuvres d'art numériques.

Les NFT créent une rareté numérique car ils possèdent des codes d'identification uniques.

En 2021, le marché des NFT valait la somme stupéfiante de 41 milliards de dollars, un montant qui s'approche de la valeur totale de l'ensemble du marché mondial des beaux-arts !

 

🎵 Un NFT musical 

Le NFT musical est un certificat de propriété d'une œuvre musicale originale qui peut être cédée à une autre partie. Le propriétaire a le droit exclusif de déterminer la manière dont la composition peut être utilisée.

À première vue, les NFT musicaux peuvent apparaître comme l'alternative blockchain à l'achat de titres sur iTunes. Toutefois, lorsque vous achetez un titre sur iTunes, vous vous procurez uniquement le droit d'écouter cette musique...

Il n'y a pas de propriété d'actifs sur iTunes - seulement une licence pour écouter ce que vous venez de payer.

En revanche, les NFT musicaux permettent à quiconque d'écouter des morceaux, mais confèrent également la propriété de ce fichier par le biais d'un NFT.

Le principal avantage des NFT dans l'industrie musicale est qu'ils permettent aux artistes de nouer des relations plus étroites et d'interagir avec leurs auditeurs de manière inédite. Tout cela sans passer par les plateformes de streaming ou les maisons de disques. La relation étant directe, les bénéfices dégagés par les artistes peuvent s’avérer plus importants.

Cela permet la juste rémunération des musiciens pour leur travail artistique.

banniere_blog_musique_et_music

Le partenariat entre la Sacem et Pianity

Grâce à cet accord, la Sacem souhaite mettre en place une rémunération au titre du droit d’auteur pour les œuvres musicales vendues au format NFT.

Cela inclut notamment le « droit de suite », une innovation inédite dans l’industrie musicale permise par les NFT. À ce titre, chaque fois qu’un NFT musical sera revendu à l’avenir, les créateurs de l’œuvre musicale bénéficieront d’une nouvelle rémunération”, peut-on lire dans le communiqué.

"Ce nouvel accord avec Pianity marque une nouvelle étape de notre entrée dans le Web3 aux côtés d’un acteur ambitieux et soucieux du droit d’auteur. Au vu des défis technologiques à venir dans le Web3 et des problématiques liées à la rémunération qui persistent dans l’univers digital, je reste convaincue que c’est collectivement, avec l’ensemble des acteurs de l’industrie, que nous devons construire un cercle vertueux pour un partage équitable de la valeur de la musique".

Cécile Rap-Veber, directrice générale de la Sacem.

 

Similar posts

Rester informé sur la musique à l'image !

Soyez le premier à connaître les nouvelles informations sur la musique à l'image, les inspirations du moment, etc...